ACtualites du marche des changes

bank-of-england-logo

L’inflation britannique de nouveau dans la cible de la Banque d’Angleterre

Le Royaume-Uni finit plutôt bien l’année avec une inflation annuelle qui a ralenti à 2.1% en novembre, soit le plus bas niveau depuis quatre ans. Cette baisse a été alimentée par la diminution des prix alimentaires et à l’énergie comme l’a mis en évidence l’ONS.

Le processus de ralentissement de la hausse des prix semble bien enclenché comme l’avait estimé en son temps le gouverneur de la Banque d’Angleterre (BoE) Mervyn King. En octobre dernier, l’inflation était encore à 2.2% en tendance annuelle.

Lire la suite
Abenomics

Le succès terrifiant d’Abenomics

Les derniers indicateurs macroéconomiques de l’année sont publiés cette semaine et, ce qui parait évident, c’est que le bilan des mesures de soutien économique japonaises, appelées Abenomics, du nom du Premier ministre nippon, est plutôt très positif.

En effet, l’enquête trimestrielle Tankan menée par la Banque du Japon pour mieux cerner la confiance des entreprises confirme cette tendance. La confiance des grandes entreprises mais également des petites entreprises, qui ont moins profité directement des récentes mesures, s’est améliorée avec des chiffres rassurants. L’indice de confiance des petites entreprises manufacturières a atteint un plus haut niveau de six ans tandis que l’indice concernant les entreprises non manufacturières est retourné en territoire positif, ce qui est une première depuis 1992!

L’enquête Tankan est la preuve que l’amélioration de l’activité économique est en bon chemin, grâce à des mesures extraordinaires prises à la fois par la banque centrale, sur le terrain de la politique monétaire, et par le gouvernement via des incitations fiscales essentiellement.

Lire la suite
arche de_la_dfense

Voici l’indicateur économique qui devrait faire peur à l’Elysée et à Matignon

La question pour la France n’est désormais plus de savoir s’il sera possible d’inverser la courbe du chômage avant la fin de l’année mais plutôt s’il sera réellement envisageable de renouer avec un chômage faible et une croissance solide avant plusieurs années.

En effet, l’un des derniers indicateurs économiques de cette année pour le pays souligne les difficultés importantes de l’économie française. L’indice PMI composite flash, qui n’est donc qu’une première estimation, a chuté à un plus bas niveau de sept mois en décembre à 47.0 contre 48.0 en novembre. La contraction se poursuit et même s’accélère en cette fin d’année, ce qui pourrait raviver l’hypothèse d’un retour en récession selon certains analystes.

Lire la suite
eurogroupe

Fin d’année positive pour l’économie de l’eurozone

Les derniers indicateurs macroéconomiques de l’année pour la zone euro sont publiés en ce moment. Résultat plutôt positive dans l’ensemble, bien que certains pays affichent des performances inquiétantes (à ce sujet: Voici l’indicateur économique qui devrait faire peur à l’Elysée et à Matignon).

Le PMI flash composite pour l’Union a atteint un point haut de trois mois à 52.1 en décembre contre 51.7 un mois plus tôt. La version finale ne sera pas publiée dans l’immédiat mais selon Markit qui a mené l’enquête elle devrait peu diverger de l’estimation flash.

Cet indicateur souligne une reprise de l’activité économique, puisque le chiffre est ressorti au-dessus de 50. Les marchés financiers avaient été inquiets ces derniers mois après deux chutes successives qui faisaient craindre le scénario d’une reprise encore plus lente et fragile qu’escompté déjà par les économistes.

Lire la suite
volatilit forex_volumes

Voici de quoi dépendra la volatilité sur le forex cette semaine

Outre la baisse des volumes normale en cette fin d’année avec le retrait massif des investisseurs institutionnels et des particuliers du forex, deux considérations économiques majeures vont aussi modifier la donne pour trader les devises.

1. Les dernières déclarations des banques centrales

Plusieurs banques centrales vont s’exprimer d’une manière ou d’une autre dans les prochains jours. A commencer par la Banque d’Angleterre puisque le gouverneur Carney doit s’exprimer cet après-midi juste avant le gouverneur Stevens de la RBA en fin de soirée. Ni l’un ni l’autre ne devrait faire des annonces importantes. A noter toutefois que le gouverneur australien a déclaré récemment qu’il aimerait voir l’AUDUSD évoluer proche de 0.8500, un niveau loin pour la paire. Du côté du gouverneur Carney, le marché des changes doit s’attendre à quelques clarifications sur la politique monétaire suivie juste avant la publication du compte-rendu de la dernière réunion demain en milieu de matinée.

Lire la suite

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé