3 éléments à avoir en tête pour négocier la déclaration de politique monétaire de la RBA

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
La banque centrale d’Australie fera sa déclaration de politique monétaire mensuelle cette nuit à 3h30. Pour les amateurs de dollars AUD et de volatilité sur le marché des changes, voici quelques éléments à avoir en tête pour optimiser sa prise de position.

Un nouveau gouverneur à la RBA
Au cas où vous ne le sauriez pas encore, Glenn Stevens, le grand patron de la RBA depuis 10 ans, a laissé la main à Philip Lowe le 18 septembre dernier. Depuis le milieu des années 1980, ce dernier a travaillé dans plusieurs départements de la RBA, stabilité financière, marchés domestiques et analyse économique. S’il est nouveau à la fonction, il ne l’est donc pas à la RBA. En 2009, Lowe est même devenu le sous-gouverneur de Stevens. De manière logique, il devrait, pour son mandat, incarner la continuité de son prédécesseur.

La RBA semblait moins accommodante dans le dernier compte-rendu
Le dernier compte-rendu de la RBA s’était avéré être une petite surprise. La banque centrale avait, en effet, observé un statu quo. Si les décideurs ont décidé de maintenir la politique en l’état au mois de septembre, les transcriptions de la réunion montrent, cependant, qu’ils pourraient ne pas abaisser les taux dans un avenir réellement prévisible. La RBA a, en effet, noté, d’une part, que la croissance économique a été en ligne avec les attentes, mais, d’autre part, que l’emploi à temps plein a décliné. Il est également intéressant de noter que la banque centrale d’Australie a mentionné le fait que les indicateurs du marché du logement soulignent des conditions plus faibles que l’année précédente. Elle pourrait donc baisser ses taux sans avoir à ce soucier d’une bulle immobilière.
banque centrale_australie_forex
La banque centrale d’Australie fera sa déclaration de politique monétaire mensuelle cette nuit à 3h30. Pour les amateurs de dollars AUD et de volatilité sur le marché des changes, voici quelques éléments à avoir en tête pour optimiser sa prise de position.

Un nouveau gouverneur à la RBA
Au cas où vous ne le sauriez pas encore, Glenn Stevens, le grand patron de la RBA depuis 10 ans, a laissé la main à Philip Lowe le 18 septembre dernier. Depuis le milieu des années 1980, ce dernier a travaillé dans plusieurs départements de la RBA, stabilité financière, marchés domestiques et analyse économique. S’il est nouveau à la fonction, il ne l’est donc pas à la RBA. En 2009, Lowe est même devenu le sous-gouverneur de Stevens. De manière logique, il devrait, pour son mandat, incarner la continuité de son prédécesseur.

La RBA semblait moins accommodante dans le dernier compte-rendu
Le dernier compte-rendu de la RBA s’était avéré être une petite surprise. La banque centrale avait, en effet, observé un statu quo. Si les décideurs ont décidé de maintenir la politique en l’état au mois de septembre, les transcriptions de la réunion montrent, cependant, qu’ils pourraient ne pas abaisser les taux dans un avenir réellement prévisible. La RBA a, en effet, noté, d’une part, que la croissance économique a été en ligne avec les attentes, mais, d’autre part, que l’emploi à temps plein a décliné. Il est également intéressant de noter que la banque centrale d’Australie a mentionné le fait que les indicateurs du marché du logement soulignent des conditions plus faibles que l’année précédente. Elle pourrait donc baisser ses taux sans avoir à ce soucier d’une bulle immobilière.


L’économie australienne ne semble pas au mieux

Les derniers chiffres de l’économie australienne ont été, pour la plupart, dans le rouge, notamment le secteur commercial et celui des dépenses de consommation. L’emploi et l’inflation se sont également détériorés ce qui dépeint, tout de suite, un tableau moins idyllique de l’économie du pays à long terme. Sur une note moins pessimiste, l’économie chinoise semble se maintenir ce qui pourraient permettre à la RBA de garder espoir quant aux conditions économiques des prochaines mois.
No tags for this post.

Lire la suite sur TradingView

Améliorez vos compétences de trading en vous inspirant des idées de traders du monde entier.
Avertissement au risque

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d’actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75 % des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs.

Les crypto-actifss sont susceptibles de subir d’importantes fluctuations de prix et ne sont donc pas appropriées pour tous les investisseurs. Le trading de crypto-monnaies n’est supervisé par aucun cadre réglementaire européen.

 

Il y a toujours une correlation entre rendement élevé et risque élevé. 

forex.fr ou toute personne ayant un rapport avec forex.fr n’acceptera aucune responsabilité pour toute perte liée à la spéculation ou tout préjudice lié à la confiance sur les informations contenues sur ce site y compris les données, les cotations, les graphiques et les signaux d’achat et de vente. Veuillez être pleinement informés sur les risques et les coûts liés à la spéculation sur les marchés financiers, c’est l’une des formes de placement les plus risqué.

Laissez un commentaire!

A propos

Forex.fr est un site d’information sur le marchee des changes. Le contenu n’est pas pas une recommandation d’investissement.

Articles recents

Inscrivez-vous a notre newsletter

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialite.

Pas de spam, pas de courrier indesirable

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé