ACtualites du marche des changes

trading forex_debutant

Vivre du trading forex

De nombreux particuliers qui opèrent sur le marché des changes espèrent, à terme, en faire leur activité principale. Vivre du trading est tout à fait possible, c’est même séduisant, mais c’est quelque chose d’extrêmement difficile. Voici ce que cela implique.

Une stratégie gagnante
Pour être gagnante, une stratégie doit avoir fait ses preuves. Elle doit avoir été testée à de nombreuses reprises et montrer des résultats bien majoritairement positifs. Ceci étant dit, elle ne doit jamais réellement être figée. Le marché des devises du monde évolue, en effet, constamment et parfois vivement alors il est indispensable d’avoir une stratégie flexible. En plus d’être gagnante, une bonne stratégie doit rapporter suffisamment pour vous permettre de vivre tous les jours de cette activité.

Un capital qui devient un véritable outil de travail
En décidant de devenir trader professionnel vous faites de votre capital votre principal outil de trading. Sans ce dernier, vous ne pouvez, en effet, rien faire. Si vous le perdez, cela revient à perdre votre travail. Pour protéger son capital on applique un système de money mangement à la fois stricte et rigoureux. Pour vivre de son trading il faut aussi que son capital de départ soit un peu conséquent car dans le cas contraire vous aurez du mal à obtenir une rentabilité suffisante pour assumer financièrement votre quotidien.

Lire la suite
Emploi forex

Négocier les rapports sur l’emploi américain et canadien de vendredi

Vendredi devrait être une journée animée sur le marché des changes. Le Canada et les Etats-Unis publieront, en effet, leur rapport sur l’emploi et cela entraine généralement beaucoup de remous sur les devises. Pour vous aider à optimiser votre prise de position forex, voici notre habituel guide de trading.

Vendredi 4 novembre – Rapport sur l’emploi canadien
Le rapport sur l’emploi du mois d’octobre avait été une bonne surprise avec une progression de 67 200 au lieu des 7 500 initialement prévus. Les détails de ce dernier étaient également positifs puisque malgré la hausse du taux de participation, le taux de chômage a stagné à 7%. Cela signifie que le pays a été parfaitement capable d’absorber l’afflux de nouveaux travailleurs. Sur le marché des changes, les traders s’étaient logiquement rués sur le dollar CAD. La situation n’avait, cependant, pas duré en raison du recul des cours du pétrole.
Pour le mois d’octobre, les économistes s’attendent à ce que le Canada imprime une perte de 10 000 emplois. Malgré cela, le taux de chômage devrait rester le même.
Ceci étant dit, les analystes ont régulièrement tendance à sous-estimer leurs prévisions. Une nouvelle surprise à la hausse n’est donc pas à exclure.

Lire la suite

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé