Le pétrole recule après la réduction de la production de l’OPEP

Investing.com – Les prix du pétrole ont chuté lundi, effaçant certains des gains importants de la semaine dernière suite à un accord conclu entre les principaux producteurs pour limiter la production au cours de la prochaine année, tandis que les analystes se demandent si cet accord suffirait à rééquilibrer le marché.

Les contrats à terme sur le brut West Texas Intermediate négociés à New York ont ​​perdu 96 cents, soit 1,82%, à 51,65 $ le baril, à 9h02 (14h02).

Dans le même temps, le Brent, l’indice des prix du pétrole hors des États-Unis, a cédé 78 cents, soit 1,26%, à 60,89 $.

L’OPEP a annoncé vendredi qu’elle réduirait la production totale de ses membres de 1,2 million de barils par jour au cours des six premiers mois de 2019, dans le but d’éviter une surabondance mondiale des approvisionnements et de soutenir les prix.

L’entente réduira la production de 0,8 million de barils par jour par rapport aux niveaux d’octobre, tandis que les alliés non membres de l’OPEP contribueront pour 0,4 million de barils de réductions supplémentaires.

L’accord avait initialement entraîné une forte hausse des prix du pétrole. Le West Texas Intermediate et le Brent ont clôturé la semaine avec des gains respectifs d’environ 3,3% et 5%.

La banque américaine Morgan Stanley a déclaré que la réduction était « probablement suffisante pour équilibrer le marché au 1S19 et empêcher la constitution de stocks ».

Elle a ajouté qu’elle s’attendait à ce que « le Brent atteigne 67,5 dollars le baril d’ici le 2T19, contre 77,5 dollars auparavant ».

Merrill Lynch a déclaré que cette réduction « devrait conduire à un marché pétrolier mondial relativement équilibré et devrait ramener les prix du Brent et du WTI à la moyenne attendue de 70 $ le baril et de 59 $ le baril en 2019. »

La banque a toutefois averti lundi que « la hausse de l’offre américaine au cours des derniers mois devrait inciter à la prudence ».

Dans le même ordre d’idées, Edward Bell, de la banque Emirates NBD, a déclaré que « l’ampleur des réductions […] n’est pas suffisante pour rééquilibrer le marché » et qu’il s’attendait à « un excédent de marché d’environ 1,2 million de bpj au T1 avec les nouveaux niveaux de production ».

Dans les autres transactions énergétiques, les contrats à terme sur l’essence ont perdu 0,51%, à 1,4613 dollar le gallon, à 9 h 04 HE (14 h 04 GMT), tandis que le fioul domestique a perdu 0,87% à 1,8698 dollar le gallon.

Enfin, les contrats à terme sur le gaz naturel ont cédé 1,31% à 4,429 dollars par million d’unités thermiques britanniques.

– Reuters a contribué à cet article

The post Le pétrole recule après la réduction de la production de l’OPEP appeared first on Actualités FXCM .

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé