Wall Street progresse après l’IPP, Boeing bondit, le pétrole à un sommet

Investing.com – Les actions américaines ont ouvert en hausse mercredi alors que Boeing (NYSE: BA) tente de se remettre d’une chute de 11% suite à deux jours de baisse, après que des pays du monde entier aient suspendu le 737 Max 8 du constructeur aéronautique pour des raisons de sécurité.

Boeing a progressé de 0,5% alors même que les interdictions étaient maintenues, tandis que la Federal Aviation Authority s’en tenait à ses déclarations antérieures selon lesquelles le modèle était sécurisé.

Le S & P 500 a augmenté de 13 points ou 0,48% à 9 h 54 (heure de l’Est) (14h54 GMT), tandis que le Nasdaq Composite a gagné 45 points, ou 0,60% et le Dow a progressé de 107 points ou 0,42%.

Le marché a également été soutenu par les données publiées qui incitent la Réserve fédérale à prolonger sa suspension de hausse des taux. Les prix à la production ont été limités en février, selon les données du département du Travail.

JPMorgan Chase (NYSE: JPM) a progressé de 0,15% après l’annonce de son expansion sur de nouveaux marchés géographiques aux États-Unis, ce qui semble viser Bank of America (NYSE: BAC). BoA a augmenté de 0,85% tout de même.

Tesla (NASDAQ: TSLA) a bondi de 1,33% après que le Wall Street Journal ait annoncé que le constructeur automobile de luxe dévoilait un modèle de SUV jeudi soir. Les analystes de Goldman Sachs (NYSE: GS) avaient précédemment réitéré leur recommandation de vente sur le titre, selon CNBC.

Ailleurs, Coca-Cola Company (NYSE: KO) a perdu 0,2% après un déclassement de HSBC, tandis qu’ IBM (NYSE: IBM) a perdu 0,08%.

Dans les produits de base, l’or a gagné 0,7%, à 1 308,35 dollars l’onces troy, tandis que le pétrole brut a progressé de 1,6%, pour atteindre un sommet de 57,77 $ le baril, alors que la Russie se situe en ligne avec ses engagements vis-à-vis de l’OPEP sur la limitation des fournitures. Le gouvernement américain a entre-temps révisé à la baisse ses prévisions concernant la production américaine cette année. Le ministre américain des Affaires étrangères, Mike Pompeo, a réaffirmé le désir du gouvernement de réduire à néant les exportations de pétrole iranien.

L’indice dollar, qui mesure le billet vert par rapport à un panier de six grandes devises, a reculé de 0,2% à 96,697.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé