Asos chute, Ocado bondit après des problèmes d’entreposage

ASOS (LON: ASOS) et Ocado (LON: OCDO), deux noms britanniques qui profitent au lieu de souffrir des perturbations du secteur de la vente au détail, se dirigent brusquement dans des directions opposées mardi en Europe, alors que leurs soucis d’entreposage posent problème, leurs modèles commerciaux respectifs sont clairement définis.

La boutique de mode en ligne Asos a chuté de 11% après que la société ait déclaré que son nouvel entrepôt aux États-Unis n’avait pas été en mesure de faire face à une demande plus élevée que prévu. C’était la deuxième déception liée à la société américaine en l’espace de quelques mois, après que ses promotions Black Friday se soient mal passées.

Il n’a pas eu beaucoup plus de chance en France et en Allemagne. Le chef de la direction, Nick Beighton, a déclaré à Reuters que la société devrait investir davantage dans les promotions là-bas au cours du second semestre de son exercice afin de remettre les ventes sur les rails.

Les actions n’ont diminué que de 2,0% à 04h00 HE (08h00 GMT), rassurées par les commentaires de Beighton selon lesquels l’activité aux États-Unis «gagne du terrain» et que l’entreprise rattrape son retard en terme de livraison. Mais ils sont toujours en baisse d’un quart par rapport au fiasco du Black Friday et de plus de la moitié par rapport au sommet de l’année dernière.

C’est une autre histoire chez Ocado, qui a atteint de nouveaux sommets après son dernier rapport trimestriel. L’épicier en ligne semble avoir convaincu les investisseurs que la perturbation de ses activités au Royaume-Uni après un incendie dans son plus grand centre logistique n’était pas grave, du moins en comparaison de l’argent qu’elle aurait à gagner en vendant sa technologie à des groupes comme Marks & Spencer et Kroger. Les actions ont augmenté de 3,4% et sont maintenant en hausse de près de 50% cette année.

Ailleurs en Europe, les actions sont généralement à la hausse après que Wall Street ait atteint un nouveau sommet de quatre mois lundi. Le Dax et le FTSE 100 ont tous deux progressé de 0,4%, tout comme l’indice de référence Euro Stoxx 600, à 383,64.

Deutsche Bank (DE: DBKGn) et Commerzbank (DE: CBKG) se retirent toutefois, après que le nouveau responsable de la supervision bancaire en Europe, Andrea Enria, ait refroidi les attentes.

En France, le groupe de télécommunications Iliad (PA: ILD) est en baisse de 5,9% après avoir réduit ses objectifs de trésorerie cette année et déclaré avoir vendu certains de ses actifs mobiles.