StockBeat: Tesco émerge d’un cauchemar qui a duré 4 longues années

Investing.com – Tesco (LON: TSCO), la plus grande chaîne de supermarchés du Royaume-Uni, émerge d’un cauchemar qui a débuté il y a quatre ans avec un scandale comptable.

Du moins, c’est la conclusion du directeur général Dave Lewis après que l’épicier ait publié mercredi une série de chiffres solides pour ce trimestre (le dernier trimestre de son exercice financier), en grande partie grâce au comportement du grossiste Booker, qu’il avait acheté l’année dernière.

Les chiffres donneront aux actionnaires de longue date plus de confiance sur le fait qu’ils peuvent continuer à tenir leur position sur un marché notoirement concurrentiel, confronté à la double menace de la concurrence en ligne et des discounters allemands agressifs Aldi et Lidl (même si ses activités à l’étranger continuent de paraître lamentables).

Les actions ont grimpé de 1,4% en réaction. Ils ont maintenant presque atteint leur plus haut niveau en six mois, bien que ce soit à peine la moitié de la valeur lorsqu’il est apparu que ses gestionnaires avaient truqué les comptes en enregistrant des recettes prématurément – une tactique qui s’est mal terminée lorsque les recettes escomptées n’ont pas été concrétisées.

Lewis, qui a remplacé Philip Clarke en tant que PDG après la révélation du scandale, a déclaré que la « discipline de capital suivie par Tesco et sa forte amélioration de la rentabilité financière » lui avaient permis de presque doubler son dividende cette année, à 5,77 pence (avec un paiement intermédiaire de 4,10 pence annoncé aujourd’hui).

C’est la première publication importante des résultats du trimestre en Europe, et cela rappelle que, sur un trimestre dominé par les gros titres sur le Brexit et le ralentissement de l’économie mondiale, la demande intérieure en Europe est encore relativement forte. Les gains moyens au Royaume-Uni augmentent à leur plus solide niveau en 10 ans et ont dépassé l’inflation sur une année complète.

Les marchés européens ont ouvert mercredi dans le vert, après que la Maison-Blanche ait minimisé les propos selon lesquels elle ouvrirait un nouveau front dans une guerre commerciale en préparant des droits de douane sur les importations de l’UE, en réponse à ce qu’elle considère comme des subventions injustes au constructeur aéronautique Airbus.

A 10h30, l’indice de référence Euro Stoxx 600 était en hausse de 0,52 point, ou de 0,1% à 386,66. L’allemand Dax a progressé de 0,45%, tandis que le britannique FTSE 100 a perdu 0,07%, reflétant une nouvelle hausse de la livre sterling liée au Brexit.

Le fabricant britannique de médicaments Indivior (LON: INDV) a enregistré une baisse importante de 44% après que les procureurs américains l’aient accusé de mentir au sujet des risques de son opioïde Suboxone Film.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé