Les contrats Futures américains reculent suite aux faibles données européennes

Investing.com – Les bourses américaines devraient ouvrir en baisse jeudi, après les données européennes faibles et des informations sur de nouvelles armes nord-coréennes, remettant en cause les hypothèses selon lesquelles le contexte macro s’améliore.

A 13h30, le contrat de référence Futures S&P 500 était en baisse de 1,6 point, ou 0,1%, tandis que le contrat Futures Dow était en baisse de 32 points, ou 0,1% et les Futures Nasdaq 100 affichaient une baisse de 5,5 points, soit 0,1%.

La journée des résultats des entreprises est chargée, les groupes médicaux Danaher et Suntrust Banks ont déjà annoncé un chiffre d’affaires et un bénéfice légèrement supérieurs aux attentes à la fin du mois de mars.

Philip Morris International (NYSE: PM), American Express (NYSE: AXP) et Union Pacific (NYSE: UNP) doivent également publier leurs résultats avant l’ouverture, alors que les géants européens de la consommation Nestlé (OTC: NSRGY) et Unilever (NYSE: UL) ont annoncé des ventes organiques plus fortes que prévu plus tôt jeudi.

Pinterest (NYSE: PINS), la société de médias sociaux en partage d’images, devrait faire ses débuts à la Bourse de New York un jour après avoir levé environ 1,4 milliard de dollars lors de son premier appel public à l’épargne. C’est supérieur au sommet de sa fourchette mais encore bien en dessous de l’évaluation implicite dans son dernier cycle de financement privé.

Zoom Video Communications Inc (NASDAQ: ZM) devrait également faire ses débuts en bourse après avoir levé 751 millions de dollars dans le cadre d’une IPO d’une valeur de 36$ par action, au-dessus du sommet de la fourchette marketing.

Le Dollar Index, qui suit le billet vert par rapport à un panier de devises majeures, a augmenté de 0,3% à 96,940 après que les indices des directeurs d’achats de toute la zone euro ait laissé entendre que la région prenait plus de temps que prévu pour sortir du ralentissement de la fin d’année.

Le Pétrole brut américain était également en baisse de près d’un dollar par rapport au sommet de cette semaine, après avoir pris en compte les données économiques plus faibles. Une légère baisse des stocks de brut US, publiés mercredi par le gouvernement, ne justifiaient guère d’augmenter les positions longues. Les Futures Or, quant à eux, ont atteint un nouveau plus bas de 2019 plus tôt dans la journée, avant de remonter légèrement à 1 277,35$ l’once troy.