Le Pétrole à des plus hauts de 6 mois sur les rumeurs des sanctions US sur l’Iran

Investing.com – Les prix du Pétrole ont bondi mardi, atteignant leur plus haut niveau en six mois, après que les médias aient publié que les États-Unis annonceraient la fin des dérogations sur les sanctions sur le pétrole iranien.

Les contrats à terme West Texas Intermediate brut négociés à New York ont ​​gagné 1,73$, soit 2,7%, à 65,80$ le baril à 14h15. Cela fait suite à un pic journalier de 65,86$, son plus haut niveau depuis le 31 octobre.

Les Futures Brent, l’indice de référence des prix du pétrole hors des États-Unis, ont progressé de 2,15$ USD, ou 3,0%, à 74,12$. Le record journalier de 74,31$ atteint ce lundi était le plus haut depuis le 1er novembre.

Les États-Unis avaient accordé des dérogations à huit pays qui achètent du pétrole iranien, leur permettant ainsi de faire des achats limités pour une période prolongée de six mois.

Plusieurs rapports dans les médias ont toutefois annoncé dimanche que le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo annoncerait la fin définitive de ces dérogations, impliquant un nouveau resserrement de l’offre.

Les plus gros consommateurs de pétrole de l’Iran sont la Chine et l’Inde, qui ont toutes deux fait pression pour obtenir des prolongations des dérogations.

« Le président Donald Trump fait tout son possible pour atténuer les problèmes d’approvisionnement en pétrole de l’été en répondant aux attentes saoudiennes en matière d’interdiction du pétrole iranien – en apportant une nouvelle menace pour soutenir un général libyen renégat, au cas où Riyad ne coopérerait pas pour freiner le rallye du brut », a déclaré Barani Krishnan, analyste senior en matières premières chez Investing.com.

Le récent conflit en Libye a soutenu les prix du pétrole à cause des craintes que la production de 1,2 million de barils par membre de l’OPEP ne soit menacée.

Krishnan a indiqué que la tactique de Trump était un moyen de faire pression sur l’Arabie Saoudite pour atténuer les réductions de production, le président cherchant à faire baisser les prix à la pompe dans le cadre de sa campagne 2020. Les prix de l’essence ont augmenté de 25% cette année.

« Si ce n’est pour contrer la manoeuvre US sur l’Iran, les Saoudiens jugeront peut-être aussi sage d’annoncer un gel des baisses dans la production afin de mettre fin à la créativité de Trump dans la perturbation du marché du pétrole », a-t-il déclaré.

Les Futures Essence ont gagné 2,6%, à 2,128$ le gallon à 14h20, tandis que le Fioul a progressé de 1,6% à 2,1041$ le gallon.

Les Futures Gaz naturel ont progressé de 1,42% à 2,571$ le BTU.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé