Les prix du Pétrole bondissent suite à l’annonce des États-Unis sur l’Iran

Investing.com – Les prix du pétrole ont évolué à la hausse mardi en Asie, atteignent des sommets proches de six mois après que la Maison Blanche ait décidé de ne pas prolonger les dispenses pour tous les acheteurs de pétrole qui les autorisaient auparavant à acheter du brut iranien.

Les Futures du Pétrole brut WTI US ont gagné 0,8% à 66,08$ vers 08h45, leur niveau le plus élevé depuis le 31 octobre.

Les Future Pétrole Brentl internationaux ont augmenté de 0,6% pour atteindre 74,48$, le plus haut niveau depuis octobre.

En mai, le président américain Donald Trump et son administration ont accordé des dérogations à huit pays qui leur permettaient de continuer à importer du pétrole brut d’Iran à la suite de l’annonce d’une sanction à l’encontre du pays.

« Le président Donald J. Trump a décidé de ne pas renouveller les Exceptions de Réduction Significatives (ERS ) lorsqu’elles expireront en début mai », a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué. « Cette décision vise à ramener à zéro les exportations de pétrole iranien, privant le régime de sa principale source de revenus ».

Avant l’annonce, les marchés s’attendaient largement à ce que les États-Unis étendent les dérogations, selon CNBC.

Le secrétaire d’État, Mike Pompeo, a déclaré que l’objectif de l’administration Trump était d’inciter l’Iran à renégocier l’accord international mettant un terme à sa quête d’armes nucléaires, de cesser ses essais de missiles balistiques et de mettre fin à son soutien aux groupes terroristes.

«Nous allons à zéro. Combien de temps nous allons y rester, à zéro, dépend uniquement des hauts dirigeants de la République Islamique d’Iran. Nous avons clairement expliqué nos revendications à l’ayatollah et à ses amis », a déclaré Pompeo lors d’une conférence de presse lundi.

Trump a déclaré s’attendre à ce que l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) mette fin aux baisses de production qui ont duré cinq mois et qui ont fait grimper les prix du brut de près de 50% cette année, et remplacer les barils perdus d’Iran et d’autres sources telles que le Venezuela et la Libye.

« L’Arabie Saoudite et d’autres pays de l’OPEP vont plus que compenser la différence de débit de pétrole de nos sanctions désormais intégrales contre le pétrole iranien », a déclaré Trump sur Twitter.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé