Les cours de Pétrole corrigent après leurs records de 2019 enregistrés hier

Investing.com – Les prix du Pétrole ont chuté mercredi en Asie et ont cédé une partie de leurs gains du début de la semaine engrangés après que les États-Unis aient décidé de mettre fin aux exemptions de sanctions des principaux importateurs.

Les Futures de Pétrole brut WTI ont perdu 0,6% à 65,88$ à 09h10. Les Futures de Pétrole Brent à l’international ont reculé de 0,4% à 74,17$.

Malgré la baisse d’aujourd’hui, le WTI est encore en hausse de 45% depuis le début de l’année, tandis que le Brent a augmenté de 38%.

Les prix du Pétrole ont atteint des sommets en 2019 en début de semaine, stimulés par la décision du président américain Donald Trump de ne pas renouveler les dispenses de sanctions offertes aux importateurs de pétrole iranien.

« Nous n’accorderons plus d’exemptions », a déclaré lundi le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, ouvrant ainsi la voie à la possibilité pour Washington d’imposer des sanctions économiques aux entreprises ou aux institutions financières qui achètent du pétrole iranien après l’expiration des actuelles dérogations le 2 mai.

En 2018, le président américain Donald Trump et son administration ont accordé des dérogations à huit pays qui leur permettaient de continuer à importer du pétrole brut d’Iran à la suite de l’annonce d’une sanction à l’encontre du pays.

Avant l’annonce, les marchés s’attendaient largement à ce que les États-Unis étendent les dérogations, selon CNBC.

Trump a déclaré cette semaine qu’il espérait que les membres de l’OPEP+, dont la Russie, annuleraient rapidement leurs réductions de production et remplaceraient les barils perdus d’Iran et d’autres sources telles que le Venezuela et la Libye.

L’Agence Internationale de l’ Énergie a déclaré mardi dans un communiqué que les marchés sont « correctement approvisionnés » et que « la capacité de production mondiale inutilisée reste à des niveaux confortables ».

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé