Stockbeat: Les marchés reculent face aux mences de Trump envers la Chine

Investing.com – Les actions sont en repli dans toute l’Europe lundi après que le président américain Donald Trump ait ravivé les craintes d’une guerre commerciale à outrance entre les États-Unis et la Chine.

À 10h00, l’indice de référence Euro Stoxx 600 était en baisse de 5,34 points, ou 1,4% à 385,02

Le CAC 40 français a été le plus touché, perdant 2,0%, tandis que le DAX allemand a perdu 1,7%. Le britannique FTSE est fermé en raison d’un jour férié.

Ils suivent tous le marché chinois, qui a connu sa pire perte en une séance en trois ans, après que Trump ait relancé les menaces de relever les droits de douane sur 200 milliards d’importations chinoises de 10% à 25%, et aussi de percevoir 25% de droits de douane sur 325 milliards de dollars de biens supplémentaires jusque-là non affectés par le différend.

Les menaces de Trump représentent un choc sérieux et surprenant pour le moral du marché, après des semaines de signes de la part des autorités américaines et chinoises selon lesquels un accord sur le commerce entre les deux pays était probable. Elles sont arrivées seulement 48 heures après le rapport sur l’emploi US qui a montré que l’économie américaine continuait à bien se comporter, créant plus d’emplois que prévu sans aucune hausse notable de l’inflation.

La perspective américano-chinoise éclipse les nouvelles locales. La publication de l’indice des directeurs d’achat composite de la zone euro d’IHS Markit a suscité peu de réactions, révélant une légère reprise de l’activité en avril.

Les titres en bourse sensibles au commerce mondial font partie des pires perdants. Le groupe allemand de produits chimiques BASF (DE: BASFN) a perdu plus de 7% (ce qui est également dû en partie à son dividende) et le constructeur automobile français Valeo ( PA: VLOF) est en baisse de 4%. Les grands constructeurs français et allemands sont tous à la baisse, de même que le sidérurgiste ArcelorMittal, qui avait annoncé plus tôt une réduction brutale mais théoriquement temporaire de la production européenne d’acier, en raison de la faiblesse des perspectives économiques et des coûts élevés de l’électricité et du charbon.

Et les résilients? Les services publics évoluent bien, comme en Espagne avec Endesa (MC: ELE) et Red Electrica (MC: REE), en France Engie (PA: ENGIE) et en Allemagne E.On (DE: EONGn), tous dépassant les indices locaux.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé