Chine-USA: Reuters livre des détails sur l’ampleur du désaccord entre les 2 pays

Investing.com – L’agence Reuters a révélé aujourd’hui des détails sur les raisons qui ont poussé Donald Trump a radicalement changer de ton face à la Chine avec les tweets menaçants publiés dimanche dernier.

La Chine aurait en effet envoyé à Washington vendredi soir une version éditée du projet d’accord de près de 150 pages, les modifications apportées réduisant à néant des mois de négociations selon les 3 sources gouvernementales et les 3 sources du secteur privé citées par Reuters.

La Chine refuse de modifier ses lois

Plus précisément, la Chine aurait supprimé son engagement à apporter aux lois chinoises les modifications nécessaires afin de résoudre les principales plaintes qui avaient amené les États-Unis à déclencher une guerre commerciale.

Ces sujets concernent notamment le vol de propriété intellectuelle et de secrets commerciaux aux États-Unis, les transferts de technologie forcés, la politique de concurrence, l’accès aux services financiers, et manipulation de la monnaie.

La suppression des termes juridiques contraignants du projet d’accord va à l’encontre de la plus haute priorité du Représentant américain du Commerce, Robert Lighthizer, qui considère qu’il est essentiel d’apporter des modifications à la législation chinoise après des années de promesses de réforme restées lettres mortes.

Lighthizer et le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, ont donc été surpris par l’ampleur des modifications apportées au projet. Les deux responsables du gouvernement ont déclaré lundi aux journalistes que les retours en arrière chinois avaient provoqué la décision de Trump, mais n’avaient pas fourni de détails sur la profondeur et l’ampleur des révisions.

La semaine dernière, Liu a déclaré à Lighthizer et à Mnuchin qu’ils devaient faire confiance à la Chine pour remplir ses engagements par le biais de changements administratifs et réglementaires, ont déclaré deux des sources. Mnuchin et Lighthizer ont estimé que cette solution était inacceptable.

« La Chine a renoncé à une douzaine de choses, sinon plus … Les discussions ont été si mauvaises que la vraie surprise est que Donald Trump ait attendu dimanche pour exploser », a déclaré une des sources citées par Reuters.

Quid des négociations de cette semaine?

Tout ceci n’augure rien de bon pour les discussions de cette semaine… Si la Chine a effectivement remis en question plusieurs mois de négociations, il y a peu de chances que les discussions de cette semaine permettent de parvenir à un accord.

Selon toute vraisemblance, de nouveaux tarifs douaniers seront donc effectivement appliqués vendredi. Reste à savoir si les discussions entre les deux pays se poursuivront ensuite, ou si il faut s’attendre à une guerre (commerciale) ouverte…

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé