Les actions à privilégier face aux tensions Chine-USA, selon Goldman Sachs

Investing.com – Les actions chutent fortement depuis le début de la semaine, face aux menaces de Trump envers la Chine. Le président US a en effet prévu de porter de 10% à 25% les tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars de produits chinois, ce qui pourrait relancer une guerre commerciale ouverte entre les deux plus grandes économies de la planète.

Dans cet environnement instable, les investisseurs devraient s’en tenir aux producteurs de dividendes, aux entreprises à faibles coûts de main-d’œuvre et aux entreprises opérant dans les secteurs de services plus tournés vers le marché intérieur US, selon David Kostin, repsonsable des actions américaines chez Goldman Sachs (NYSE:GS).

« Nous prenons en compte les facteurs de la croissance des bénéfices futurs, et nous examinons certaines des actions du secteur des services de communication », a déclaré Kostin mardi sur CNBC. « Nous préférons également les société avec une faible sensibilité aux coûts de main-d’œuvre afin de lutter contre la hausse de l’inflation de la main-d’œuvre […]. Deuxièmement, les producteurs de dividendes seraient une stratégie à long terme. »

Les actions à dividendes élevés telles qu’AT & T génèrent des revenus stables dans un marché turbulent, tandis que les entreprises peu exposées aux coûts de main-d’œuvre, notamment Facebook (NASDAQ:FB) et Google (Alphabet (NASDAQ:GOOGL)) sont également bien protégées » contre les conséquences de la guerre commerciale Chine-USA.

« En tant que gestionnaire de portefeuille, il faut donc se concentrer davantage sur les sociétés US dont les revenus sont davantage générés au niveau national, plus orientés vers les services», a-t-il résumé.

Alors que la menace de la guerre commerciale a soudainement secoué les marchés, provoquant une forte chute mardi, l’impact des droits de douane serait limité étant donné que de nombreuses entreprises ne sont soumises à aucun droit de douane, y compris les sociétés de services publics et de télécommunications, a déclaré Kostin.

« 70% des revenus des entreprises américaines sont domestiques. Les droits de douane restent certes un problème, mais qui reste circonscrit à certaines industries et à certains secteurs », at-il ajouté.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé