Les USA aménagent les sanctions contre Huawei, mais la tension reste vive

Investing.com – Le département au commerce US a annoncé hier soir que des exemptions seraient accordées jusqu’au mois d’août à certaines entreprises en ce qui concerne l’interdiction d’entretenir des liens commerciaux avec la société chinoise Huawei.

Rappelons que le fait que plusieurs sociétés US aient annoncé couper les ponts avec Huawei hier, en application de décret de Donald Trump invoquant la sécurité nationale, avait laissé craindre aux investisseurs que la Chine ne réplique.

Rappelons que l’annonce la plus retentissante avait été celle de Google (NASDAQ:GOOGL), qui avait prévenu qu’elle cesserait de fournir Huawei en systèmes d’exploitation Android.

A ce propos, nous notions hier que c’est plutôt Apple (NASDAQ:AAPL) qui ferait figure de cible idéale si la Chine souhaitait répliquer de façon comparable.

Le fait que les Etats-Unis reviennent, même partiellement en arrière pourrait constituer un signal d’apaisement relatif de la situation aux yeux du marché.

Ren Ahengfei, le président de Huawei, a cependant déclaré n’être « pas impressionné » par cette décision, soulignant que ces aménagements temporaires ne signifient pas grand-chose pour sa société, rappelant qu’elle fait face à des restrictions US depuis un an déjà.

Il a par ailleurs jugé que le gouvernement US sous-estime les capacités de Huawei.

A ce propos, on notera que selon le Financial Times, Huawei développerait actuellement son propre système d’exploitation pour smartphones, afin de se passer d’Android, dans le cadre de ce qui ressemble selon le FT au début d’une « guerre froide de la technologie ».

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé