Top 5 des évènements clés à retenir sur les marchés ce lundi

Investing.com – Voici les cinq principales choses à connaître sur les marchés financiers le lundi 3 juin:

Les bourses mondiales et les matières premières ont chuté lundi alors que la demande de valeurs refuges a augmenté les prix de la dette souveraine, alors que l’escalade des tensions commerciales et les nouvelles menaces tarifaires exacerbaient les craintes d’un possible ralentissement mondial.

Le futures Dow a indiqué une chute de près de 100 points à l’ouverture alors que le rendement du Trésor américain à 10 ans est tombé à son plus bas niveau depuis septembre 2017, se rapprochant de 2,0% et élargissant l’inversion de la courbe avec le rendement à 3 mois. Le rendement allemand de l’équivalent 10 ans est tombé lundi à un niveau record de -0,22%.

Dans le différend commercial sino-américain en cours, la Chine a accru la pression en accusant Washington d’intimidation et de coercition, et a qualifié d’exorbitantes les demandes des États-Unis. Pékin a également ouvert une enquête sur FedEx (NYSE: FDX) après que Huawei a déclaré que la société de livraison avait dévié vers les États-Unis deux colis destinés aux bureaux de la société en Chine.

Alors que le président américain Donald Trump prévoit de placer des droits de douane sur toutes les importations en provenance du Mexique, la délégation mexicaine est sur le point de commencer lundi à Washington des négociations de haut niveau.

Elargissant le champ des tensions commerciales, le New York Times a annoncé que les conseillers en commerce de la Maison Blanche avaient préconisé l’imposition de droits de douane sur l’aluminium australien, dont les exportations aux États-Unis ont augmenté au cours de l’année écoulée.

Dans le même temps, M. Trump s’est rendu au Royaume-Uni lundi pour sa première visite officielle après avoir exhorté le Royaume-Uni à se « retirer » des négociations avec l’Union Européenne si elle ne parvenait pas à obtenir un « accord équitable » sur le Brexit, son départ du bloc économique.

Outre les craintes d’une récession mondiale potentielle, des données récentes ont montré que l’activité manufacturière est en contraction à l’échelle mondiale.

Les PMI manufacturiers, qui surveillent l’activité des usines, se situaient sous la barre des 50 points séparant la contraction de l’expansion au Japon, en Corée du Sud, en Malaisie et à Taiwan.

L’indice des directeurs d’achats (PMI) manufacturier de Caixin/Markit a enregistré une modeste expansion en Chine à 50,2, bien que la jauge officielle du gouvernement ait montré une contraction vendredi.

Le PMI manufacturier de la zone euro a enregistré 47,7 en mai, sa quatrième contraction consécutive, et à peine plus élevé que celui de mars, qui était à son plus bas niveau en six ans.

Pour les États-Unis, l’Institute of Supply Management (ISM) publiera lundi son PMI manufacturier à 16h00. Les économistes s’attendent à ce que la jauge reste en expansion avec une légère hausse à 53,0 après que la lecture d’avril ait atteint son plus bas niveau depuis 2016.

Apple Inc (NASDAQ: AAPL) donnera le coup d’envoi de sa conférence mondiale des développeurs (WWDC) le lundi 3 juin à 19h00 avec une présentation sur scène par les dirigeants de la société.

La WWDC, qui se concentre sur les logiciels, a tendance à être l’un des deux plus grands événements avec l’événement iPhone/Apple Watch à l’automne.

Parmi les nombreuses rumeurs, Apple devrait présenter iOS 13 qui, selon un rapport de Bloomberg, pourrait comporter de nouvelles animations plus rapides pour l’interface multitâche et les applications fermantes, ainsi que des améliorations de l’iPad et des mises à jour des applications conçues par Apple.

Boeing (NYSE: BA) a annoncé dimanche que certains de ses avions 737 pourraient avoir des pièces défectueuses sur leurs ailes.

En collaboration avec la Federal Aviation Administration (FAA), la société a contacté les compagnies aériennes utilisant le 737 pour les informer qu’elles devaient inspecter les ensembles de rails à lamelles à cause d’une «non-conformité potentielle» pouvant nécessiter un remplacement.

La FAA a indiqué que la défaillance partielle ne ferait pas tomber l’avion, mais pourrait l’endommager en vol.

C’est un nouveau coup dur alors que Boeing a encore du mal à remettre son 737 MAX en service après deux accidents mortels qui ont provoqué l’immobilisation au sol de l’avion dans le monde entier.

L’Association du transport aérien international a annoncé lundi qu’elle envisageait de tenir le 26 juin une réunion avec des transporteurs, des constructeurs d’avions et des régulateurs afin de discuter de la préparation d’un message unifié sur la remise en service du 737 MAX.

Alphabet (NASDAQ: GOOGL) a perdu plus de 3% en préouverture après que son unité Google ait connu des niveaux de congestion élevés dans l’est des États-Unis qui ont impacté plusieurs de ses services, dont Google Cloud, G Suite et YouTube, le dimanche.

Google a déclaré par la suite avoir identifié la cause première et résolu le problème, sans fournir de détails spécifiques.

SnapChat, produit de la société mère Snap Inc . (NYSE: SNAP), a également rencontré des problèmes d’utilisateur, avec des spéculations sur sa panne indiquant son utilisation de Google Cloud.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé