Les prix du Pétrole reculent face au ralentissement économique

Investing.com – Les prix du pétrole ont baissé mardi matin, les signes indiquant un ralentissement de l’économie mondiale affectant la demande de pétrole.

Les Futures du pétrole brut WTI étaient à 53,16$ le baril, en baisse de 0,17% à 09h15. Les contrats à terme sur le brut sont maintenant environ 20% inférieurs à leurs sommets de fin avril 2018.

Les Futures du pétrole Brent, l’indice de référence international des prix du pétrole, s’est établi à 61,09$, reculant de 0,31%.

Les analystes ont déclaré que le ralentissement économique mondial commençait à affecter la demande de pétrole.

« Le ralentissement de l’activité économique menace maintenant de faire dérailler notre scénario de base de forte croissance de la demande cyclique (pétrole) », a déclaré Bank of America Merrill Lynch (NYSE: BAC) dans un communiqué cité par Reuters.

Les données ont montré mardi que l’économie de la Corée du Sud avait ralenti de 0,4% au premier trimestre, alors que l’inflation de base était tombée à son plus bas niveau en 20 ans en mai, ce qui constitue une preuve supplémentaire d’un ralentissement économique prolongé en Asie.

Ole Hansen, responsable de la stratégie pour les matières premières chez Saxo Bank, a également déclaré qu’ »une escalade de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine a ajouté de nouveaux risques à la baisse pour les économies déjà en ralentissement », a rapporté Reuters.

Par ailleurs, l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) et la Russie ont fortement suggéré qu’il y aurait une extension des réductions de production pour soutenir les prix du pétrole.

Le groupe et ses alliés ont réduit leur production depuis le début de l’année et décideront plus tard ce mois-ci ou au début de juillet de maintenir ou non les baisses de production.

L’Arabie Saoudite, leader de facto de l’OPEP, a déclaré lundi que les réductions seraient probablement maintenues au second semestre pour assurer la stabilité du marché.

«Nous ferons le nécessaire pour maintenir la stabilité du marché au-delà de juin. Pour moi, cela signifie réduire les stocks de leurs niveaux actuellement élevés », a déclaré lundi le ministre de l’Énergie, Khalid al-Falih, cité par le journal saoudien Arab News.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé