Le rapport NFP va-t-il confirmer la possibilité d’une baisse de taux de la Fed?

Investing.com – Le rapport NFP sur les créations d’emplois US du mois de juin est attendu demain à 14h30, et constituera sans doute l’événement le plus important de la semaine.

Le rapport NFP est déjà traditionnellement l’une des statistiques US les plus importantes, mais compte tenu du contexte actuel d’anticipation de baisse de taux de la Fed à la fin du mois, son importance est renforcée.

En effet, il s’agira d’une des dernières statistiques US majeures avant la réunion de la Fed du 31 juillet, pour laquelle le marché anticipe avec une probabilité de 100% une baisse des taux de 0.25%, certains n’hésitant pas à anticiper une baisse de taux de 0.50%.

La première chose à souligner est donc qu’un rapport NFP décevant demain ne pourrait mécaniquement pas faire trop progresser les anticipations de baisse de taux, déjà plus ou moins au maximum.

Par contre, une bonne surprise pourrait, ne serait-ce que légèrement, faire reculer la probabilité perçue par le marché que la Fed abaisse ses taux à la fin du mois, ce qui impacterait sans doute très positivement le Dollar.

Ce comportement a d’ailleurs déjà été observé cette semaine : Le Dollar a progressé suite à la réunion Trump-Xi positive de samedi dernier et face à l’ISM manufacturier supérieur aux attentes de lundi, mais a totalement ignoré le rapport ADP (PA:ADP) décevant et l’ISM des services lui aussi sous le consensus publiés hier.

Pour en revenir au rapport NFP attendu demain, le consensus se situe à 160k créations d’emplois, après seulement 75k le mois précédent. Le taux de chômage est quant à lui attendu stable à 3.6%. Enfin, les salaires horaires moyens, très importants aux yeux de la Fed car liés à l’inflation, sont attendus en hausse de 0.3% en données mensuelles, après 0.2% le mois précédent.

Toutefois, plusieurs indices incitent à anticiper des chiffres sous le consensus, et en premier lieu le rapport ADP publié hier, qui n’a fait état que de 102k créations d’emplois pour Juin, contre 140k anticipé.

Le sous indice de l’emploi de l’indice ISM des services indique lui aussi la possibilité d’un marché de l’emploi moins solide que prévu, en ayant chuté à 55.8 points contre 58.6 le mois précédent. Le sous indice de l’emploi de l’ISM manufacturier s’est cependant de son côté révélé supérieur aux attentes à 54.5 points contre 52.8 anticipé et 53.7 précédemment.

Enfin, la moyenne mobile à 4 semaines des inscriptions hebdomadaires au chômage n’a de cesse de progresser depuis début juin.

Du côté des banques, on peut relever que Goldman Sachs (NYSE:GS) prévoit 175k créations d’emplois, mais un taux de chômage en hausse à 3.7%. La banque se révèle aussi particulièrement optimiste sur les salaires horaires moyens, qu’elle anticipe en hausse de 0.4%. A n’en pas douter, ce scénario serait fortement haussier pour le Dollar.

Scotiabank est de son coté nettement moins optimiste, et pointe du doigt le rapport ADP pour justifier une prévision de seulement 100k créations d’emplois pour le rapport NFP de demain.

Enfin, les analystes de TD Securities s’attendent quant à eux à 150k créations d’emplois, pour un taux de chômage stable à 3.6% et des salaires moyens en hausse de 0.3%.

Les probabilités semblent pencher vers un rapport NFP conforme aux attentes, ou légèrement décevant, ce qui pourrait temporairement peser sur le Dollar en offrant une raison de plus de penser que la Fed abaissera ses taux à la fin du mois.

Cela veut aussi dire que toute surprise positive pourrait être particulièrement influente et, largement soutenir le billet vert.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé