Le Bitcoin pousse à la hausse, L’Inde et la BCE discutent de la Libra de Facebook

Investing.com – Bitcoin a étendu ses gains lundi, dépassant les 11 800 USD, dans un contexte marqué par une ambiance d’aversion au risque sur les marchés financiers, sans toutefois indiquer clairement son potentiel de hausse.

Le Bitcoin a bondi de 4,2% pour atteindre 11 832,60$ à 17h10 sur l’indice Investing.com. La crypto-monnaie a connu un parcours volatile la semaine dernière, atteignant 13 829,8$ à la mi-juin, contre 7 888$ alors que la Réserve fédérale américaine annonçait un nouveau cycle de réduction des taux d’intérêt qui a réduit à néant l’attrait des monnaies fiduciaires portant intérêt.

Les crypto-monnaies ont bénéficié de l’annonce faite par Deutsche Bank (NYSE: DB) d’une réduction de ses effectifs et de son bilan de plus de 20% afin de soutenir sa rentabilité. La vue de l’un des géants de la finance traditionnelle en difficulté a enhardi ceux qui étaient prêts à affirmer que la crypto-monnaie représentait le véritable avenir de la finance.

Les autres pièces numériques sont également en hausse, avec Ethereum en hausse de 4,5% à 307,07$ et XRP en hausse de 1,1% à 0,40154$, tandis que le Litecoin augmente de 1% à 119,87$.

Entre-temps, l’Inde est devenue le dernier pays à critiquer le projet Libra dirigé par Facebook, a rapporté Bloomberg. Le pays a déjà interdit les monnaies numériques en interdisant aux banques de les traiter et le gouvernement prépare actuellement une loi qui imposerait des pénalités pour l’utilisation de monnaies virtuelles.

« La conception de la monnaie Facebook (NASDAQ: FB) n’a pas été entièrement expliquée », a déclaré à Bloomberg le secrétaire aux Affaires économiques, Subhash Garg. « Mais quoi que ce soit, ce serait une crypto-monnaie privée et ce n’est pas une chose avec laquelle nous sommes à l’aise. »

La Libra est une stablecoin, une monnaie numérique rattachée à un panier de monnaies garanties par le gouvernement. Les régulateurs et les analystes du monde entier ont fait valoir qu’il faudrait appliquer une réglementation beaucoup plus stricte que ce qu’a l’habitude de faire Facebook (NASDAQ: FB).

La Banque Centrale Européenne a également pesé le week-end, alors que le membre du conseil, Benoit Coeure, a déclaré qu’il était « trop ​​dangereux » pour les autorités de ne rien faire.

« Il est hors de question de leur permettre de se développer dans un vide réglementaire pour leurs activités de services financiers, car c’est trop dangereux », a déclaré Coeure à Bloomberg. « Nous devons agir plus rapidement que nous n’avons pu le faire jusqu’à présent. »

Par ailleurs, Singapour a élaboré un plan visant à exempter les crypto-monnaies de sa taxe sur les produits et services, à condition qu’elles fonctionnent comme un moyen d’échange. La nouvelle éliminera un obstacle à l’utilisation du Bitcoin dans l’un des principaux centres financiers du monde.

Recevez un plan d'investissement Crypto personalisé